extrait de " Rhapsodie " ouvrage non publié achevé en 1987

 

Sinistre gauche ! Droite inflexible !

Gauche, capitaine au long cours... Droite courte, expéditive ...

     Complexe, la gauche est sinistre parce que sinueuse ; les sinus, les courbes, les plis et les replis, torsions et contorsions sont son essence .Gauchir un bloc de pierre, c'est lui faire perdre sa forme, c'est le déformer par tours et par détours, c'est le contourner, lui ôter ses arêtes, le rendre savonneux, le courber, l'humilier ; du bloc saillant la mer fait le galet --- la mer, cette gande force gauche ...

 

      Simple, la droite se montre mondaine, s'étale, monstrueuse, autant que la gauche se dérobe et s'enfouit ; la droite ostentatoire aime qu'on la regarde, aime qu'on la mesure : précise, graduée, niveau imperturbable, elle règle la fiction du droit. La droite rigoureuse, rigide souvent, veut régir, veut sévir, tendue, bandée .

 

En face, abandonnée, relâchée, telle la laisse distendue, la gauche s'abandonne, se laisse aller, moutonne, file à l'anglaise, "turn to the left", féminine lâcheuse,sympathique, capricieuse, mauvaise mère mais bonne fille ...

 

Eh! Bien ...Malgré les partisans, en dépit des sectaires, malgré les dogmatiques, malgré les fanatiques ... tu es ... vous êtes ... je suis ... nous sommes tous et de droite et de gauche.

Tous nous sommes de chair et d'os, de droit et de devoir ---gauche, chair inventive, inquiète, fugitive ; droite, os tenace, porteur, conservateur ...

Tous nous avons deux hémisphères ...

Nous savons que le gauche intéresse le langage et le temps ; le droit les affects et l'espace ... Nous savons aussi que ces deux univers communiquent par l'intermédiaire de plusieurs  bandes fibrées dont la plus importante est le corps calleux.Corps calleux, corps rusé, mélanges inextricables ... Oh ! Ruses de la raison ... Ce corps, trait-d'union, vrai pont entre la gauche et la droite, a connu chez l'homme un développement extraordinaire, sans commune mesure avec ce que l'on observe chex les autres espèces ... Nous sommes les plus rusés des primates, plus rusés que renards mais nous sommesz des hommes ...

 

Qu'est l'humaine condition ? S'il est quelque dignité en elle, en quoi consiste-t-elle ?

Réponse partielle, provisoire : je suis un homme digne, tu es digne d'être un homme, tu es un être humain si tu es attentif, si tu es à l'écoute du dialogue qui s'échange en toi-même, si tu assumes la richesse, le conflit de tes deux hémisphères, si tu n'es pas hémiplégique avant la lettre, avant le chiffre, si tu acceptes l'alternance quasi simultanée qui te fonde : l'incessante discussion de la gauche et de la droite en toi-même assemblées.

 

Notre système nerveux dont le cerveau n'est qu'un des aspects allie la ligne et la courbe, la droite et la gauche : les parties du tronc cérébral (bulbe, pont, mésencéphale) sont plutôt alignées alors que nos deux hémisphères ( telencéphale) se sont constitués en tournant, mode de développement giratoire qui a entraîné le plissement du cortex, plissement plus ou moins profond, plus ou moins serré selon le niveau d'évolution de l'espèce ...

Chez l'homme, les deux tiers de la superficie du cortex se  trouvent enfouis dans les profondeurs, les sinusoïdes des sillons.Gauchi, insinué au milieu des espèces depuis l'invagination de son premier feuillet ( cf II A 3 )l'homme n'en finit pas de s'enrouler, de se lover, tortueux, serpentin, diabolique.Le diable va de travers, tire à gauche puis à droite, il claudique et vacille, randonise, scandalise ... le droit n'est pas son fort.

Deux diables ne peuvent côte à côte cheminer mais seulement se croiser : chiasme.

Propos de diables sur un ton insinuant, rhétorique de traîtres : " Fais ce que je veux, sinon ... "

Bifurcations, sinistres fourches ...

Or, chez les vertébrés inférieurs, la voie optique est entièrement croisée --- l'hémisphère droit afférant à l'oeil gauche et vice versa ; chez l'homme, la voie optique n'est croisée qu'à cinquante pour cent ( nous sommes des demi-diables) ce qui a permis le développement singulier du corps calleux qui manifeste l'alliance de l'arc et de la droite, de la déviance et de la rectitude, des voies gauchères et droitières .

 

Alors, je vous en prie, finies les croisades et les thèses réductrices : hommes de Gauche généreux mais irresponsables, féminins, littéraires, prodigues, tolérants ... hommes de Droite monstrueux mais efficaces, virils, scientifiques, réalistes, racistes ... Rangez vos caricatures, remisez vos slogans ...

Messieurs, décroisez le fer ; vous êtes vraiment trop latéraux pour des gens évolués ... vos femmes vont se moquer ; déjà, je les vois rire ...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.